Pierrot Lunaire Cabaret 30 - Julia Migenes

A. Schoenberg, M. Spoliansky, M. Lévine, R. M. Siegel, F. Holländer, K. Weil, N. Schultze

Pierrot Lunaire Cabaret 30 - Julia Migenes

Opera de Bordeaux / Anthéa Antibes / L'heure bleu La Chaux de Fonds
Orchestre de Bordeaux / Swiss Global Artistic Foundation
Nicolas Farine
Stephan Grögler
Stephan Grögler
Véronique Seymat
Stephan Grögler / Cyril Mulon / Didier Henry
Julia Migenes
public://projets/06PF_12NC5_004968 - copie.jpg

Dossier de presse

Proposer une lecture modernisée et ludique d’un monument de la musique contemporaine c’est le pari de Pierrot Lunaire-Cabaret 30, en associant au  Pierrot Lunaire de Arnold  Schoenberg des chansons issues des cabarets Berlinois des années 30 de Spoliansky, Holländer, Weill…

Pierrot Lunaire-Cabaret 30 a été pensé et créé pour la soprano Julia Migenes. Ce chef-d’oeuvre à la poésie acide et à l’instrumentarium irisé est une épreuve souvent insurmontable, qui nécessite des prodiges de subtilité. Julia Migenes, (soprano emblématique de Carmen au cinéma face au José de Placido Domingo, star familière de la Volksoper de Vienne autant que du monde de la pop et de la comédie musicale) a cette capacité de métamorphose et d’adaptation hors pair qui font d’elle une artiste protée, se réinventant à chaque étape de sa carrière.

La mise en scène et scénographie onirique de Stephan Grögler s’appuient notamment sur un dispositif visuel et sonore interactif, dont les senseurs font varier l’intensité lumineuse en fonction des impulsions acoustiques et réinventent l’imagerie du cabaret et l’esthétique inspirée par la magie des ampoules à filament. 

MISE EN SCENE

Par Stephan Grögler

Ma démarche de metteur en scène est fondamentalement axée sur le besoin de rendre accessible au plus grand nombre -sans renoncer à l’exigence induite par une œuvre majeure de la musique contemporaine- une musique encore difficilement accueillie. Je travaille toujours sur plusieurs niveaux d’approche, allant d’une lecture ludique à une lecture plus profonde.

Cette œuvre magistrale et dense, se construit autour  de 3 blocs de 7 « poèmes-chansons » d’une atmosphère aux limites du rêve et de la réalité, d’après un recueil de poésie d’Albert Giraud. Ces poèmes ont non seulement valeur d’autoportrait de l’artiste, mais posent aussi un regard sur la destinée humaine. Dans notre spectacle j’ai eu l’idée d’associer en miroir avec le Pierrot lunaire de Schoenberg des chansons de cabaret de la même époque. Sans nuire ou diminuer l’impact de l’œuvre maîtresse, le rôle de ces chansons est de permettre d’entendre cette œuvre d’une autre façon. Ce choix rend aussi possible l’explication de l’origine de Pierrot Lunaire, le cabaret. En effet, la variation des poèmes-chansons, sortes de « numéros » proposés au public, offre ce tourbillon de sensations qui nous emporte dans un monde artificiel, imaginaire, aux ambiances très variées.

Avec  Julia Migenes (qui m’a commandé ce spectacle) et Nicolas Farine directeur artistique et musical de la Jeune Opéra Compagnie nous avons voulu inventer un personnage haut en couleur, non formaté, en irisant cette partition de nouvelles nuances pour en faire ressortir  la complexité,  la richesse et la poésie, celui-ci étant trop souvent réduit à son « ombre lunaire ».

La soliste change de rôle et de peau d’une seconde à l’autre pour divertir, effrayer ou nous emporter dans des rêves poétiques. Son personnage évoque tantôt Marlene Dietrich, le Pierrot du Mime Marceau, Liza Minelli et des ambiances proches du “Chicago” de Bob Fosse. J’ai voulu ainsi apporter une réponse à la question de l’interprétation du personnage de Pierrot par une femme et honorer le talent de l’artiste Julia Migenes en lui composant un  rôle de meneuse de cabaret imaginaire aux mille facettes.

La scénographie s’appuie sur un décor qui réagit, qui vibre, qui vit grâce à sa technologie interactive : les lumières réagissent aux sons et aux mouvements de l’artiste y puise son énergie pour émettre de la lumière.  Cette installation  apporte des propositions visuelles et émotionnelles fortes spécifiques à chaque séquence. La lumière est autant une invitation vivante pour le public, qui la vit en interaction, qu’un personnage à part entière, qui accompagne Julia Migenes/Pierrot dans ses rêveries. Toujours dans l’idée de  recréer cette proximité cette immédiateté du cabaret mais avec un vocabulaire contemporain j’ai imaginé un « cat-walk », qui traverse la salle de toutes parts. Le hall du théâtre est aussi utilisé par la soliste et les musiciens à l’arrivée du public pour faire “déborder” notre installation scénique et lumineuse au-delà de l’espace scénique proprement dit.

C’est toujours avec un grand plaisir que je retrouve Nicolas Farine et la JOC . Tout comme operAct  il place les défis, la qualité et l’inventivité comme principales valeurs qui sous-tendent toutes les démarches artistiques et humaines.

DATES

Création les 16 et 17 novembre 2012 à La Chaux-de-Fonds, Arc en Scènes-Théâtre

Anthéa, Théâtre d’Antibes, salle Jacques Audiberti 14 et 15 mars 2014 

Opéra de Bordeaux, les 19, 20, 22, 23 Novembre 2014

 

 

COPRODUCTION

 Jeune Opéra Compagnie,  Co-production Arc en Scènes et Les Visiteurs du Soir.

Ce qu’ils en pensent

Jonas Pulver, Sortir

« Le projet a du souffle. La mise en scène de Stephan Grögler s’appuie notamment sur un dispositif visuel et sonore interactif... Stimulant ! »

DIFFUSION

 

Olivier Gluzman, Direction, Management

ogluzman@visiteursdusoir.com

 

 

Presse

Le pari audacieux de marier le Schoenberg de 1912 aux nuits Berlinoises des années 1930 impose le sentiment non pas d’une parenté, mais d’une proximité, les deux faces d’une même nuit… C’est par le côté que l’on entre dans le Grand-Théâtre dans le hall les spectateurs y patientent, dans l’escalier …Haut-de-forme, costume noir, garçonne...Julia Migenes survient ,et interprète quelques chansons en vogue dans les cabarets Berlinois des années 30, dont la revue Alles Schwindel
Jean-Marc Proust, OPERA MAGAZINE JANVIER 2015
Le public est invité ensuite à entrer dans la salle, où certains spectateurs se retrouvent sur scène, faisant face aux autres, pour mieux réstituer la proximité et l’intimité du cabaret. A l’avant de la scène , fortement relevée pour marquer une déclivité, le décor est un complexe, jeu de lumière. Celles que déploient des piquets, disposés comme un petit sentier. Sur ces piquets, des boules vibrent, s’éteignent et s’illuminent de manière interactive en réagissant à la voix.
Jean-Marc Proust, OPERA MAGAZINE JANVIER 2015
Ces lumières évoquent des étoiles, bien sûr , mais aussi, lorsque le noir se fait, par leur rondeur suspendue, des œufs de poisson flottant entre deux eaux, ce qui accentue l’étrangetélunaire du dispositif…Quelques notes appellent les souvenirs incandescents du mythique Ange Bleue (Der Blaue Engel)…la lumière est alors chaleureuse, avec des rouges presque agréssifs, la soliste assurant parfaitement le verbe haut perché de la meneuse de revue.
Jean-Marc Proust, OPERA MAGAZINE JANVIER 2015

Liens

Credits

public://projets/04PF_12NC5_004936 - copie.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0696.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0748.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0787.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0756.jpg
public://projets/05PF_12NC5_004935.jpg
public://projets/11PF_12NC5_005047 - copie.jpg
public://projets/PL5.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0728.jpg
public://projets/15PF_12NC5_005102.jpg
public://projets/Capture d’écran 2014-12-03 à 15.52.25 - copie.jpg
public://projets/JpB_0014.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0678.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0777.jpg
public://projets/PL1.jpg
public://projets/JpB_0042.jpg
public://projets/PF_12NC5_005297.JPG
public://projets/PL2.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0749.jpg
public://projets/JpB_0055.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0707.jpg
public://projets/JpB_0060.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0681.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0706.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0775.jpg
public://projets/JpB_0122.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0759.jpg
public://projets/JpB_0169.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0751.jpg
public://projets/Pierrot Lunaire 2.JPG
public://projets/Pierrot Lunaire (1).jpg
public://projets/Pierrot Lunaire (2).jpg
public://projets/PL3.jpg
public://projets/Pierrot_lunaire_Photo_Pierre_PLANCHENAULT-0782.jpg
public://projets/Pierrot Lunaire 3.JPG
public://projets/Pierrot Lunaire.jpg
public://projets/18PF_12NC5_005130_0.JPG
public://projets/implantation Bordeaux - copie.png
public://projets/Capture d’écran 2015-01-26 à 20.41.37_0.png
public://projets/pierrot.jpg
public://projets/costume julia.jpg
public://projets/enfant pierrot b Affiche.jpg